Prenons soin de notre pays d’abondance!

La mission du Groupe de développement durable du Pays de Cocagne (GDDPC) est de faciliter l'engagement citoyen pour assurer la viabilité des communautés du bassin versant de Cocagne.
Depuis plusieurs années (1998), le programme de Recensement des Oiseaux de Rivages de l’Atlantique (RORA) a commencé à surveiller plusieurs sites où les oiseaux s’arrêtent. Il existe environ 83 sites officiels dans les Provinces atlantiques. La dune de Bouctouche et le marais de Cormierville font partie de ces sites.

BécasseauPluvier siffleur


Plusieurs oiseaux de rivages nichent dans le grand nord Canadien et migrent vers le sud pour se rendre à leurs aires d’hivernation à chaque automne. Tous les printemps ils retournent au Nord pour nicher de nouveau. Durant leur migration certains sont capables de voler à des altitudes de 3000 m. Durant ces longs voyages, qui peuvent atteindre jusqu'à 5000 km, certains oiseaux peuvent voler de 40 à 60 heures sans arrêts ni repos. Cela prend beaucoup d’énergie. C’est pourquoi les oiseaux de rivages ont besoin de certains endroits importants où ils peuvent s’arrêter durant ces grandes migrations pour faire le plein. Plusieurs de ces arrêts se font dans l’Atlantique canadien. Plus de 75% de la population des oiseaux de rivages, environ 2,5 million, s’arrêtent dans la Baie de Fundy avant de continuer leur voyage vers le sud. Ils peuvent s’arrêter sur des sites comme le marais de Cormierville ou la dune de Bouctouche et rester pour environ 2 semaines. Pendant ces deux semaines, ils devront se nourrir presque sans arrêt pour doubler leur poids, afin d’avoir les réserves nécessaires pour continuer la grande migration.

Plusieurs des espèces d’oiseaux de rivages sont en déclin depuis 1974 date à laquelle les programmes de recensements des oiseaux ont débuté dans les Provinces atlantiques. Certaines espèces comme le pluvier siffleur et le bécasseau maubèche sont maintenant en voie de disparition tellement leurs chiffres sont bas. Parce que ces oiseaux dépendent de plusieurs différents habitats pour leur survie, il est important de s’assurer de garder en santé les endroits qu’ils utilisent pour nicher, pour se nourrir durant leur migration et pour passer l’hiver. Ici, dans le Canada atlantique, ce sont les endroits humides qui sont les plus importants. Les plages, les vasières et les marais que nous, les humains, devons partager avec les animaux et les plantes, car eux aussi, en ont besoin.

C’est pourquoi depuis plusieurs années, le programme de Recensement des Oiseaux de Rivages de l’Atlantique (RORA) a commencé à surveiller plusieurs sites où les oiseaux s’arrêtent. Les membres de RORA gardent l’œil sur les populations des oiseaux migrateurs et s’assurent qu’ils continuent à pouvoir se fier sur ces endroits importants durant leur migration. Il existe environ 83 sites officiels dans les Provinces atlantiques. La dune de Bouctouche et le marais de Cormierville font partie de ces sites.

Dans le marais de Cormierville, le décompte des oiseaux de rivages se fait depuis 2009 et sur la dune de Bouctouche, depuis 1997. Les 2 sites sont visités à chaque semaine entre les mois de juillet et octobre. À travers les années, 26 différentes espèces d’oiseaux de rivages ont été observés sur ces sites y inclus le pluvier siffleur et le bécasseau maubèche, deux espèces menacés.

Voici le rapport final pour l'année 2016-2017 : OISEAUX DE RIVAGES
Voir la nouvelle du 30 juillet 2018: 5 nids éclos, 3 nids perdus, 6 adultes et 8 poussins bagués – inventaire préliminaire du pluvier siffleur au Sud Est
Voir la nouvelle de 2017 : Comment a été la saison du pluvier siffleur du sud-est du NB
Voir l'article dans le journal Étoile du 17 sept 2017 :  Les pluviers siffleurs se font toujours rares


REMERCIEMENTS

Les décomptes des oiseaux de rivages dans le marais de Cormierville et sur la dune de Bouctouche sont possibles grâce à l’aide financière des Fonds de Fiducie de la Faune du Nouveau-Brunswick et de l’Éco-centre Irving, et de l’aide de bénévoles.
Logo FFF


                         

Activités à venir

9 janvier 2019, mercredi - 201e réunion du conseil du GDDPC

18h30
au bureau du GDDPC
Rejoingnez-nous pour discuter nos initiatives pour le développement durable au Pays de Cocagne!

19 janvier 2018, samedi - Cocagnerie avec des éperlans frits

En cas de tempête, samedi suivant
Soupers communautaires à l'ancienne
Centre 50, 10 rue Villa à Cocagne
12$/personne = levée de fonds pour l'église Saint-Pierre
Billets limités (250) vendus à Variétés Cocagne, E.A. Melanson
Collaboration du Centre 50 et du conseil paroissial de Cocagne

Nos partenaires

logo-eccclogo-FFElogo-largewildlife

Le Pays de Cocagne en images

Le Pays de Cocagne en images