Prenons soin de notre pays d’abondance!

La mission du Groupe de développement durable du Pays de Cocagne (GDDPC) est de faciliter l'engagement citoyen pour assurer la viabilité des communautés du bassin versant de Cocagne.
mieux protéger nos oiseaux du rivage


8 avril 2020

Cocagne – Les oiseaux du rivage rencontrent des nombreux défis et il y a des trucs simples pour mieux les protéger selon l’inventaire réalisé en 2019 par Denise Maillet, coordinatrice du Projet Pluvier Siffleur SENB chez Oiseaux Canada.

oiseaux du rivage

Denise Maillet effectue un inventaire des oiseaux de rivage à la dune de Bouctouche depuis 23 ans et au marais de Cormierville à Cocagne depuis dix ans. Ces deux endroits font partie des endroits importants au Nouveau-Brunswick utilisé par les oiseaux migrateurs. Ceux-ci arrivent ou reviennent des sites où la plupart nichent dans le Grand Nord canadien. Un oiseau de rivage est défini comme un oiseau qui vit, se nourrit ou niche sur le rivage.

Au Canada, ces oiseaux sont parmi les migrants qui voyagent les plus longues distances. Par exemple, une fois que le courlis courlieu s’arrête sur nos plages pour faire le plein, il doit avoir assez d’énergie pour faire un vol sans arrêt de 4000 km par-dessus l’océan atlantique pour atteindre la côte est de l’Amérique du Sud. Ils sont sensibles à la perte d’habitat sur leurs routes migratoires et dans les habitats d’hivernage, ainsi que sur les sites de reproduction. La perte d’habitat est la plus grande menace aux espèces canadiennes.

L’an 2019 nous a apporté de très intéressantes données sur les oiseaux et les défis de ceux-ci. Voici quelques informations qui nous ont été fournies par des rapports et des articles assez alarmants :

Ces résultats démontrent l’urgence d’éviter la perte continue de la biodiversité et la perte potentielle de l’avifaune continentale. Cette importante chute de population nous indique que les terres modifiées (intensification de l’agriculture, urbanisation…) ont perdu la capacité de pouvoir bien supporter la survie de nos oiseaux. Et cela pourrait bien inviter un effondrement de l’environnement en gros.

Afin de mieux protéger par exemple l’habitat fragile des pluviers siffleurs, vous pouvez :

*Garder votre chien en laisse et ne pas le laisser courir derrière les oiseaux de rivage. Quelques oiseaux du rivage parcourent 27 000km par année et comme vous, ils aiment faire des pique-niques à la plage.

*ramasser les poubelles à la plage

*laisser les dunes intactes et marcher dans le sable, préférablement sur le sable trempe sur les plages où les pluviers siffleurs nichent.

*utiliser son VTT seulement dans les sentiers et pas à la plage, utiliser plutôt un bateau pour les endroits éloignés

*s’intéresser aux magnifiques oiseaux de rivage et apprendre à les reconnaître

Vous trouverez ici le rapport de l’inventaire des oiseaux de rivage à la dune de Bouctouche et au marais de Cormierville en 2019.

Vous pouvez faire part de vos observations et/ou questions à Denise Maillet, coordinatrice de projet Oiseaux de rivage Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Nous remercions le Fonds en fiducie pour la Faune du Nouveau-Brunswick pour leur appui financier continuel.

Logo FFF



Activités à venir

Aujourd'hui au 28 fév 2021 - Échange de semences

Par la poste!
Embarquez avec nous dans l'aventure d'un échange de graines par la poste! Partagez vos graines et recevez des paquets de graines d'autres personnes qui sauvent les semences.
Plus d'infos dans la nouvelle ici.
Voir évènement Facebook ici.
Également disponible par la poste: Guide comment sauver les semences, 15$
Calendrier biodynamique 2021, 20$

Nos partenaires

Suivez-nous