Le projet « Semences pour la vie » a vu le jour en 2015 grâce à une subvention du programme Nouveaux Horizons pour aînés NB de Service Canada. Afin de trouver des personnes intéressées de la région qui sauvegardent des semences ou qui veulent en apprendre davantage sur ce sujet, une infolettre incluant un sondage a été envoyée à +4500 personnes.

À partir du sondage, le comité « Semences pour la vie » s’est formé et il s’agrandit continuellement. Si vous voulez recevoir des nouvelles du groupe, n’hésitez pas à contacter le GDDPC.Le sondage a permis d’élaborer un inventaire de semences disponibles à partager dans la région. Si vous voulez offrir ou obtenir des semences, veuillez contacter le GDDPC qui vous mettra en contact avec les différents producteurs/trices.

De plus, 2 documentaires ont été réalisés en collaboration avec deux familles qui sauvegardent leurs semences depuis plusieurs années. Le lancement des vidéos a eu lieu le 18 novembre 2015 à Cocagne. Vous pouvez visionner les documentaires ici.
 
seeds bernard 04seeds bernard 05 vlcsnap 2015 12 20 16h21m26s221vlcsnap 2015 12 22 16h07m26s240

Le 23 janvier, 2016 un atelier sur la sauvegarde des semences et les plantes sauvages comestibles a eu lieu. Les conférencières Gilberte Doelle de Wild Rose Farm et Silvana Castillo et Dottie Alt de La Finquita étaient excellentes et beaucoup de questions ont été posées de la part des participant.e.s. Vous trouverez ci-dessus leurs présentations et d’autres documents.


Également, le projet « Semences pour la vie » a été présenté au conseil municipal de Cocagne. Nous souhaitons collaborer au niveau du plan d’urgence municipal, car nous sommes persuadés qu’il est essentiel pour la survie de prévoir un dépôt alimentaire et semencier.

Annuellement, le premier jeudi du mois de mars, un échange de semences a lieu en collaboration avec Transition Cocagne et le club de jardins « In Giardino » de Grande-Digue. Toutes les activités sont seulement possibles grâce aux bénévoles et aux partenaires du comité de semences. Un gros merci à votre bel engagement!

Prévoyez-vous de sauvegarder des semences la saison prochaine?  

semences

Nous vous recommandons le livre fait par « Semences du Patrimoine Canada » La conservation des semences, il est très bien fait pour les débutants et les plus avancés. Les explications, distances requises et instructions sont incluses afin de vous initier à cette activité valorisante. En plus, vous aidez à préserver la biodiversité, vous profitez de vos récoltes, vous pouvez échanger vos semences et en prime vous économisez sur l’achat de vos futures semences. (Disponible au GDDPC, 15$)

pubs cover ssh6fr 150

Il faut suivre quelques règles pour récolter des graines dites « pures »; ce qui veut dire qu’elles vont produire le même fruit ou légume que leurs parents et qu’elles n’ont pas été pollinisées avec d’autres variétés pendant une période d’au moins 50 ans. Ces graines se nomment semences patrimoniales ou ancestrales. Premièrement, il faut faire l’acquisition de semences du patrimoine, appellation qui doit être indiquée sur l’emballage. Vous les trouverez chez un producteur se spécialisant dans ce domaine.

Les distances à respecter sont très importantes, voici un exemple : entre deux variétés de tomates, il faut 5 mètres (15 pieds). 

Nous avons fait des fiches pour que vous puissiez commencer votre production de semences, vous pouvez en choisir une ou deux et vous pourrez en ajouter lors de votre prochaine saison. Notez que ces fiches ne sont qu’un résumé et que de plus amples détails se trouvent dans le livre mentionné ci-dessus.

De plus, nous avons une bibliothèque d’outils pour les semences et vous pouvez emprunter ces outils pour le frais de 5$ et un dépôt de 20$ qui vous sera retourné lorsque vous ramenez l’équipement :

  • Un ensemble de tamis (8 grandeurs)
  • Un séparateur par air «wind column» qui peut être emprunté afin de nettoyer des semences de nos jardins et fermes
Tamis2Wind column


Ressources: