Prenons soin de notre pays d’abondance!

La mission du Groupe de développement durable du Pays de Cocagne (GDDPC) est de faciliter l'engagement citoyen pour assurer la viabilité des communautés du bassin versant de Cocagne.
La province du Nouveau-Brunswick constate déjà plusieurs effets des changements climatiques: une augmentation des températures menant à un risque accrut de nouveaux parasites et espèces envahissants; une augmentation des précipitations, menant à plus de dommages causés par des inondations; des effets de vents extrêmes et de givrage d’arbres et de lignes électriques. Le GDDPC encadrera la formation d’équipes formées d’élèves, d’enseignants, de membres du personnel et de parents des écoles du Bassin versant de Cocagne, qui vont entreprendre des actions pour lutter contre les changements climatiques.


Les équipes choisiront un projet selon deux thématiques : la gestion des déchets et la conservation de la biodiversité.

  1. Gestion des déchets : Entreprendre un projet de compostage des déchets organiques et offrir le produit final pour des jardins dans la communauté.

En ce moment, il n’y a pas de système règlementé pour faire le triage des déchets dans les écoles du comté de Kent. Il se peut que les déchets qui sortent des écoles soient envoyés aux sites d’enfouissements. Une fois enfouis dans un dépotoir, les déchets organiques produisent du méthane, un important gaz à effet de serre. Selon Statistique Canada, les sites d’enfouissements produisent au moins 30% du total des émissions de méthane au Canada. Les matières organiques peuvent représenter 30% des déchets domestiques. Seulement 37% des ménages néo-brunswickois pratiquent le compostage, et ce surtout dans le contexte d’un système municipal. Le compostage scolaire détourne les déchets organiques du site d’enfouissement et démontre à la communauté une action concrète à prendre pour atténuer les changements climatiques.

compost

  1. Conservation de la biodiversité : Établir une pépinière d’arbres indigènes à l’intention de propager et conserver la forêt acadienne dans la communauté.

Le plan d’action aux changements climatiques du Nouveau-Brunswick ‘La transition vers une économie à faibles émissions de carbone’ recommande d’utiliser les forêts comme outil important pour atténuer les répercussions des changements climatiques. Les forêts emmagasinent le carbone. La pousse d’arbres indigènes peut servir comme puits de carbone pour réduire les gaz à effet de serre, tout en créant naturellement des habitats pour les oiseaux, de même que pour les petits mammifères et les pollinisateurs. Les pépinières scolaires offrent un stock d’arbres indigènes pour combler les lacunes dans les centres de jardinage du sud-est du Nouveau-Brunswick. La conservation de la biodiversité commande des actions qui mènent à la réduction directe de gaz à effet de serre, un majeur contributeur aux changements climatiques.

Arbres jardin

REMERCIEMENT


Nous reconnaissons l’effort de collaboration de la part de la Commission de services régionaux de Kent, du District scolaire francophone Sud et du Projet Gaïa.

FFE

Activités à venir

9 janvier 2019, mercredi - 201e réunion du conseil du GDDPC

18h30
au bureau du GDDPC
Rejoingnez-nous pour discuter nos initiatives pour le développement durable au Pays de Cocagne!

19 janvier 2018, samedi - Cocagnerie avec des éperlans frits

En cas de tempête, samedi suivant
Soupers communautaires à l'ancienne
Centre 50, 10 rue Villa à Cocagne
12$/personne = levée de fonds pour l'église Saint-Pierre
Billets limités (250) vendus à Variétés Cocagne, E.A. Melanson
Collaboration du Centre 50 et du conseil paroissial de Cocagne

Nos partenaires

logo-eccclogo-FFElogo-largewildlife

Le Pays de Cocagne en images

Le Pays de Cocagne en images