Prenons soin de notre pays d’abondance!

La mission du Groupe de développement durable du Pays de Cocagne (GDDPC) est de faciliter l'engagement citoyen pour assurer la viabilité des communautés du bassin versant de Cocagne.
La plupart de ces définitions proviennent des Rapports produits par le GIEC (2001, 2007, 2014) ou Ouranos (2010, 2015).

Adaptation aux changements climatiques : Démarche d’ajustement au climat actuel ou attendu, ainsi qu’à ses conséquences. Pour les systèmes humains, les collectivités, il s’agit d’atténuer les effets préjudiciables et d’exploiter les effets bénéfiques. Pour les systèmes naturels (écosystèmes) l’intervention humaine peut faciliter l’adaptation au climat attendu ainsi qu’à ses conséquences. Dans les milieux naturels, les populations végétales et animales s’adapteront également, mais de façon réactive, et subiront davantage d’impacts négatifs à court terme des changements climatiques.

Aléas climatiques : Synonyme de facteurs de vulnérabilité, elle fait souvent référence à la source potentielle de danger ou de risque et peut être comprise par sa nature, sa fréquence et son intensité (Veyret, 2007; Veyret et al., 2017).

Changement climatique : Le changement climatique sous-tend deux principales notions : D’un côté, l’augmentation de la température moyenne globale qui persiste sur une période prolongée, voire d’une décennie ou plus. D’un autre côté, le changement climatique comprend l’augmentation de la fréquence des phénomènes météorologiques extrêmes, comme les sécheresses, les fortes précipitations, les vagues de chaleur, les ouragans, etc..

Impact des changements climatiques : Effet des changements climatiques sur les systèmes naturels et humains.

Les pires scénarios d’inondations : inondations qui sont causées par des ondes de tempête qui se produisent à marée haute (Daigle, 2012).

  • La marée haute : signifie le point à partir duquel les niveaux d’eau sont au plus haut. Comme certaines régions du Nouveau-Brunswick sont reconnues pour avoir les plus hautes marées du monde, il est important de tenir compte des marées pour déterminer jusqu’où les niveaux de crue peuvent monter (Daigle, 2012).
  • Onde de tempête : est une élévation du niveau de la marée par rapport à ce qui était prévu, qui est généralement causé par un système dépressionnaire intense. Au Canada atlantique, les ondes de tempête les plus enlevées sont souvent causées par des tempêtes de fin d’automne et des tempêtes d’hiver, et parfois par des ouragans qui frappent l’Est des États-Unis. Lorsqu’une onde de tempête survient à marée haute, il en résulte le « pire scénario d’inondation ». Le vent et les vagues peuvent aussi contribuer à augmenter les niveaux d’inondation (Daigle, 2012).

Résilience : Capacité des systèmes sociaux, économiques ou écologiques à faire face aux évènements dangereux, tendances ou perturbations, à y réagir et à se réorganiser de façon à conserver leurs fonctions essentielles, leur identité et leur structure, tout en maintenant leur faculté d’adaptation, d’apprentissage et de transformation.

Risque climatique : La combinaison de la probabilité d’occurrence d’un évènement climatique et de ses conséquences pouvant en résulter sur les éléments vulnérables d’un milieu donné.

Vulnérabilité : Condition résultant de facteurs physiques, sociaux, économiques ou environnementaux, qui prédispose les éléments exposés à la manifestation d’un aléa à subir des préjudices ou des dommages. La vulnérabilité climatique est le résultat de l’interaction de 3 paramètres :

  1. L’exposition aux aléas, soit les événements climatiques : le type, l’ampleur et le rythme des variations du climat et des événements climatiques auxquels les communautés et les écosystèmes sont exposés ;
  2. La sensibilité : la proportion dans laquelle un élément exposé, une collectivité ou une organisation est susceptible d’être affecté (positivement ou négativement) par la manifestation d’un aléa ;
  3. La capacité d’adaptation : la capacité des communautés et des écosystèmes à s’ajuster pour faire face aux changements climatiques afin de minimiser les effets négatifs et de tirer profit des avantages.


FFE

Activités à venir

9 au 16 nov 2020 - Votez au concours Voilà

Le GDDPC en collaboration avec plusieurs partenaires bâtira en 2021 un caveau communautaire visant la sécurité alimentaire pour les gens dans la communauté rurale de Cocagne. Le but est d’entreposer les légumes qui sont produits dans la section collective du jardin communautaire qui servent au menu de l’école Blanche-Bourgeois et plusieurs familles et individus en besoin. L’endroit prévu est avoisinant du centre 50 (aussi centre de secours en cas de sinistre), qu’on utilise déjà comme cuisine collective pour transformer certains aliments.
Votez pour notre projet au concours Voilà chaque jour entre le 9 et 16 novembre 2020, cliquez ici!

1er nov 2020 - AGA du GDDPC

14h
Sur la plateforme virtuelle Zoom.
Vous êtes invités à notre AGA (réunion annuelle). Veuillez notez que seulement les membres peuvent voter. Afin de participer, SVP cliquer sur le lien dans l'ordre du jour. Tous les documents se trouvent sur notre site web.

Nos partenaires

Suivez-nous