Prenons soin de notre pays d’abondance!

La mission du Groupe de développement durable du Pays de Cocagne (GDDPC) est de faciliter l'engagement citoyen pour assurer la viabilité des communautés du bassin versant de Cocagne.
Le climat change dans le bassin versant de Cocagne

Au Nouveau-Brunswick, les changements climatiques ont de nombreuses conséquences, plus particulièrement pour les communautés situées le long de la mer et des cours d’eau. Les répercussions touchent les milieux naturels, les infrastructures bâties et les services à la population (par exemple, la santé et les mesures d’urgence).
(Ref Ouranos, 2010 Ouranos. (2010). Élaborer un plan d’adaptation aux changements climatiques. Guide destiné au milieu municipal québécois, Montréal (Québec), 48 p.).

Marais marina

Le GDDPC collabore depuis plusieurs années avec des citoyens et des chercheurs universitaires sur la question de l’adaptation aux changements climatiques dans la région du bassin versant de Cocagne.
Bibliographie des études entreprises sur l’adaptation aux changements climatiques, Fauré, A. 2018

Au cours des études, plusieurs citoyens ont constaté des impacts vécus et des risques en raison des changements climatiques.

Observation d’un citoyen de Cocagne, 2016 :
« Il y a un respect de la terre et les gens observent (des changements) au fil des années; ce sont des gens qui sont sur les mêmes terres depuis toute leur vie. Donc je pense qu’ils ont remarqué que ça change…»

Les études démontrent que les citoyens reconnaissent que les changements climatiques exigent des mesures d’adaptation, ainsi que des mesures d’atténuation, afin d’apporter des solutions concrètes.


Pourquoi planifier l’adaptation aux changements climatiques ?

De façon générale, les résidents des communautés côtières se préoccupent principalement des incidences accrues de tempêtes, de la montée de la mer et de la submersion des routes et des terrains.

Lovers lane 2010

Acteur politique de Cocagne, 2018:
« Ici, on est vraiment sur le bord de la mer. En montant le long de la côte, on voit l’érosion; on voit les chemins qui ont été défaits; on voit des arbres qui sont tombés durant la crise du verglas…»

Les communautés qui se trouvent sur le territoire du bassin versant Cocagne ont intérêt à se doter d’un plan d’adaptation aux changements climatiques.

L’objectif d’un plan d’adaptation est double. Premièrement, il sert à examiner la problématique des changements climatiques, à prioriser les risques, ainsi qu’à prévoir les étapes de mise en œuvre de mesures d’adaptation (Ouranos, 2010). Deuxièmement, le plan d’adaptation est un outil qui sert à accroître la résilience des communautés en établissant des mesures concrètes et réalistes sur un échéancier à court, à moyen et à long terme.


Comment s’y prendre ?

Le GDDPC a entrepris un projet de deux ans (2018-2020) pour tracer les lignes d’un plan d’adaptation aux changements climatiques pour les communautés côtières du bassin versant de Cocagne. Le graphique illustre les cinq étapes principales de l’élaboration d’un plan d’adaptation.

5 étapes ICLEI
(Source : Graphique traduit et reproduit à partir du guide pour les municipalités de planification d’adaptation aux changements climatiques (ICLEI, 2010, p. 8)


Le GDDPC a mené des rencontres avec ses partenaires et des citoyens de Cocagne et de Grande-Digue afin de discuter des impacts climatiques et de cibler les endroits et les personnes vulnérables, et d’envisager des mesures d’adaptation.

Le plan d’adaptation a pris forme grâce au travail en collaboration avec de nombreux partenaires :
  • Communauté rurale de Cocagne
  • District de services locaux (DSL) de Grande-Digue
  • Commission de services régionaux de Kent
  • Comité de planification des mesures d’urgence de Cocagne
  • Université de Moncton
  • Secrétariat des changements climatiques du N.-B.
  • Collectif sur l’adaptation aux changements climatiques du Réseau environnemental du Nouveau-Brunswick
  • Association du bassin versant de la baie de Shediac

Des rencontres consultatives effectuées le 4 décembre 2018 à Grande-Digue et le 11 juin 2019 à Cocagne ont réuni des personnes provenant de différents secteurs des deux communautés.

                                   

Le Guide de planification de l’adaptation aux changements climatiques pour les collectivités du Nouveau-Brunswick a servi de base dans l’élaboration d’une présentation pour animer les rencontres.

Les participants ont identifié plusieurs lieux stratégiques susceptibles d’être touchés par les changements climatiques, en se guidant sur des cartes illustrant les prédictions de l’augmentation du niveau de la mer. Par ailleurs, ils ont priorisé les mesures d’adaptation possibles selon les endroits et les personnes les plus vulnérables face aux aléas climatiques. Les résultats des rencontres effectuées se trouvent dans le compte-rendu.

Le plan d’adaptation aux changements climatiques découle d’une démarche itérative, intégrée et continue. Le plan se veut un document évolutif et un travail de concertation avec les différents partenaires et qui, ultimement, saura bien représenter les citoyens du bassin versant de Cocagne.
FFE

Activités à venir

28 août 2020 - Atelier côtes vivantes avec Rosemarie Lohnes

Un atelier de format théorique et pratique sur une approche naturelle permettant de faire face à l’érosion côtière sera présenté à Shediac par Rosmarie Lohnes de Helping Nature Heal inc.

Cette approche appelée « Côtes vivantes » se fait manuellement avec le moins d'intervention mécanique possible. Elle permet d’améliorer la santé de l'écosystème côtier tout en protégeant votre propriété.

Venez en apprendre davantage sur la théorie et la pratique de cette méthode écologique éprouvée, qui représente une alternative écologique à des structures fixes ou à l’enrochement.

Vendredi 28 août
Partie théorique : 9h à 12h - Centre multifonctionnel de Shediac, 58 rue Festival.
Pause dîner : 12h à 13h30 – Veuillez apporter votre lunch
Partie pratique : 13h30 à 17h – Le lieu sera annoncé le matin de l’atelier.

L'atelier sera organisé conformément aux mesures de prévention du Covid-19. Veuillez apporter votre masque. L'évènement Facebook ici.

Pour plus de renseignements :

Rémi Donelle, Association du bassin versant de la baie de Shédiac
Téléphone : (506) 506-533-8880   Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ou

Julie Cormier, Directrice générale, Vision H2O
Téléphone : (506) 577-2071   Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nos partenaires

Suivez-nous