Prenons soin de notre pays d’abondance!

La mission du Groupe de développement durable du Pays de Cocagne (GDDPC) est de faciliter l'engagement citoyen pour assurer la viabilité des communautés du bassin versant de Cocagne.
Présentateurs
Serge LaRochelle, agent de projet, Bernadette Goguen, co-présidente, Denise Maillet, présentatrice, Wiebke Tinney, coordinatrice

12 mars 2019

Cocagne - Denise Maillet, biologiste d’Études oiseaux Canada a présenté le 30 janvier 2019 à la maison de santé de Cocagne sur l’importance des marais pour les humains et les animaux. Vous pouvez regardez le vidéo de la présentation sur notre chaîne YouTube ici.

Collation
Denise a expliqué les fonctions écologiques des marais, entre autres l’habitat pour les oiseaux migrateurs qui vivent, se nourrissent ou nichent sur les rivages. Les oiseaux de rivages ont
besoin de certains endroits importants où ils peuvent s’arrêter durant leurs grandes migrations pour faire le plein. Ils peuvent s’arrêter sur des sites comme le marais de Cormierville.

Denise a parlé du phénomène de compression côtière « coastal squeeze ». La hausse du niveau de la mer met de la pression sur les marais et vasières, qui doivent ‘migrer’ vers l’intérieur des terres par l’eau qui monte. Des structures rigides, par exemple l’enrochement le long des routes, empêchent la migration vers les terres.

La présentation a engendré une discussion sur l’importance de restaurer et conserver les milieux humides. Voici quelquesuns des échanges.

Derrière un marais salé, il y a un marais d’eau douce. Si on joue dans le marais d’eau douce (ex. remplissage), le marais salé ne peut pas progresser vers les terres avec la hausse de la mer. Et le carbone stocké dans le marais d’eau douce impacté est relâché, et les bienfaits du marais d’eau douce sont perdus.

Les roches vont éroder avec le temps, alors ce n’est pas la meilleure solution. En suivant en bateau de Saint-Thomas à Cocagne, on voit que trois quarts des maisons ont de la roche à la côte. Quinze ans passés, environ 20% de la cote du NB était enrochée; maintenant c’est passé 50%. Et l’enrochement est surtout utilisé pour protéger les chemins.

Au marais de Cormierville, l’érosion fait reculer la dune. J’ai posé des cabanes à hirondelles à quasiment 30 pieds de la côte (elles servent de marqueur). Maintenant, l’espace entre l’eau et les cabanes se rapetisse.

J’aime la manière que l’enrochement d’une propriété au marais de Cormierville a été fait. On a poussé le sable pour recouvrir les grosses roches. Maintenant l’ammophile pousse entre les roches dans le sable et sur la terre en arrière.

L’herbe de dune, ou ammophile, c’est comme des icebergs. Tu vois juste le fait, mais le réseau de racines qui pousse sous le sable va vraiment loin. Elle peut être très résistante. Dans le sable, l’eau ne reste pas longtemps, et il n’y a pas beaucoup de nutriments. Mais se faire marcher dessus 4 ou 5 fois, c’est ça qui va la faire mourir.

Dans la région de Cap-Pelé, on amarre des sapins morts le long des dunes là où le sable s’accumule. Les sapins morts font accumuler plus de sable. Ensuite on plante de l’ammophile. Ses racines tiennent le sable en place et aidant à stabiliser la dune.

Les terres humides et les estuaires de la côte est n’échappent pas aux effets des changements climatiques et de l’influence humaine
Alexandre Boudreau, L’Étoile : Changements climatiques: que faire pour sauver les estuaires?

Une collation d’aliments locaux a été servie : pommes de la Fleur du pommier de Cocagne, craquelins avec fromage de chèvre de la ferme Champ Doré de Grande-Digue et saumon de Bathurst; suivi d’un café de Downeast Coffee de Notre Dame. Bon appétit!

Les causeries sur les solutions pour les changements climatiques se déroulent en 2018-2019. Les discussions sur diverses thématiques alimenteront un plan d’adaptation aux changements climatiques pour le bassin versant de Cocagne.

RESSOURCES INTÉRESSANTES
Etudes d’oiseaux Canada
Vision H2O
Ecology Action Centre Living Shorelines
Helping Nature Heal

RECOMMANDATIONS
  • Denise Maillet affirme que la préservation des terres humides peut se faire. «On peut commencer par réaliser que les marais qui restent, on est chanceux de les avoir.Il y a beaucoup de gens qui veulent se faire un plus gros gazon, mais chaque fois qu’on coupe [dans les marais], on enlève toutes les propriétés que le marais nous donne pour protéger notre terre plus tard».
  • Julie Cormier de Vision H20 explique qu’utiliser des sapins morts pour stabiliser les dunes peut fonctionner aux endroits où il y a déjà du sable qui s’accumule; mais rien n’est garanti. «Au mois de mai ou juin, on les installe à la plage en les amarrant au sable. Il faut bien les attacher pour ne pas que la mer les emporte. C’est beaucoup de travail physique, mais pour les endroits à grande plage où il y a déjà du sable qui s’accumule, ça va bien».
  • Rosmarie Lohnes de Helping Nature Heal donnera un atelier à Shediac
    Cape le 16 mars 2019 pour démontrer des techniques naturelles de restauration des côtes. Informezvous auprès du GDDPC au 576-8247.
Copy of logo coul horizon GDDPC smallFFE

Activités à venir

22 mai 2019 - Rencontre du Jardin communautaire de Cocagne

19h
au Jardin communautaire de Cocagne, 1789 ch. 535 à Cocagne
Venez pour louer un lot cet été au jardin!

25 mai 2019 - Échange de plantes vivaces - Club "In Giardino"

13h
Chez Guylaine et Jean-Claude au 90 ch. LeBlanc-Poirier à Grande-Digue
Pour plus d'informations, contactez Beverly Jean Oliver 506-576-1037

28 mai 2019 - Réunion publique du conseil municipal de la communauté rurale de Cocagne

18h30
à la salle du conseil au 17, chemin Marina, unité 2 à Cocagne

29 mai 2019 - Assemblée publique d'URGENCE CLIMAT (en Anglais)

19h
Greenwood Lodge, 3579 R   Fords Mills N.B.  E4T 1X4
Council of Canadians - Kent County
Plus d'informationCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  Ann 785-2998 ou Denise 523-9467

4 juin 2019 - 206e réunion mensuelle du GDDPC

18h30
au bureau du GDDPC, 4585 route 134 à Cocagne

Nos partenaires

logo-eccclogo-FFElogo-largewildlife

Le Pays de Cocagne en images

Le Pays de Cocagne en images